Katherine Borden

Comment une cellule saine devient-elle cancéreuse?
Professeure titulaire
Faculté de médecine - Département de pathologie et biologie cellulaire
Pavillon Marcelle-Coutu, local 1306-15
514 343-6291
514 343-5839 (Télécopieur)

Expertise de recherche

Katherine Borden et son équipe tentent de répondre à une question fondamentale en biologie du cancer, soit comment des cellules normales deviennent-elles leucémiques? Leurs travaux de recherche portent sur une protéine spécifique, la eIF4E, et comment des anomalies dans son comportement peuvent se transformer en leucémie. Une meilleure compréhension moléculaire de son processus de dérégulation pourrait être utile dans le développement de thérapies pour guérir la leucémie. D’ailleurs, leurs recherches ont permis de montrer les bienfaits de l’emploi de la ribavirine, un antiviral à large spectre courant, dans le traitement de patients atteints de leucémie myéloïde aiguë. Des essais cliniques sont présentement en cours sur la ribavirine en combinaison avec d’autres agents visant à augmenter la durée et la fréquence des rémissions (www.ribatrial.com).

Biographie

L’intérêt de Katherine Borden pour l’application de la biophysique et la biologie structurelle dans l’étude de problèmes biologiques date de l’époque où elle poursuivait ses études supérieures sous la direction de Fred Richards, à l’Université Yale. Elle continue ses recherches en biologie du cancer à l’aide de la résonnance magnétique nucléaire au Royaume-Uni lors de deux stages postdoctoraux, avec Andrew Lane et Paul Freemont respectivement.

Katherine Borden et son équipe concentrent leurs efforts sur l’élucidation de la base moléculaire du cancer. Ils s’intéressent à la manière dont le dysfonctionnement de certains aspects du métabolisme de l’ARN contribue au développement du cancer dans la cellule. La leucémie les intéresse particulièrement et leurs travaux de recherche intègrent plusieurs disciplines, notamment la biologie moléculaire, la biologie structurelle et la biophysique. Leurs travaux ont mené à l’élaboration d’une thérapie novatrice. Plus précisément, la Katherine Borden et son équipe ont découvert que l’inhibition du facteur eIF4E à l’aide de la ribavirine – un médicament antiviral bien connu – empêche ce facteur de produire des cellules cancéreuses, et ce, sans affecter outre mesure les cellules normales.

Katherine Borden dirige actuellement un projet de recherche clinique, appuyé par la Leukemia and Lymphoma Society (États-Unis), qui réunit des cliniciens de partout au Canada afin de mesurer l’efficacité des traitements de ribavirine chez les patients atteints de leucémie aiguë myéloïde de type M4/M5.

Elle a commencé à étudier le facteur eIF4E dans le cadre de ses premières fonctions universitaires comme professeure adjointe à l’Université de Dalhousie (Halifax). Ses travaux de recherche l’ont ensuite menée à travailler à titre de chercheure et professeure agrégée à la Mont Sinaï School of Medicine à New York et, aujourd’hui, à l’IRIC.

Affiliations de recherche UdeM

Formations

1996 - Stage postdoctoral - Biologie cellulaire,Oncologie
Cancer Research UK (Royaume-Uni)
1994 - Stage postdoctoral - Biologie cellulaire,Oncologie
National Institute for Medical Research (Royaume-Uni)
1990 - Ph. D. - Biochimie,Biologie moléculaire
Université de Yale (États-Unis)
1986 - B. Sc. (Honours) - Biologie cellulaire,Biologie moléculaire
Université de Michigan (États-Unis)

Pour en savoir plus

Prix et distinctions

  • Scientifique émérite, Société canadienne de recherches cliniques, 2011
  • Chaire de recherche du Canada en biologie moléculaire du noyau cellulaire, 2004–
  • Chercheure Stohlman, The Leukemia and Lymphoma Society, 2005
  • Chercheure boursière, The Leukemia and Lymphoma Society, 2000-2005
  • Boursière postdoctorale, Imperial Cancer Research Fund, 1994-1996
  • Boursière postdoctorale, Medical Research Council, 1990-1994
  • Boursière pré-doctorale, National Institutes of Health, 1986-1990

Publications

  • A biochemical framework for eIF4E-dependent mRNA export and nuclear re-cycling of the export machinery. Volpon L, Culjkovic-Kraljacic B, Sohn HS, Blanchett-Cohen A, Osborne MJ, Borden KL. RNA. 2017 Mar 21. pii: rna.060137.116. doi: 10.1261/rna.060137.116. [Epub ahead of print] PMID:28325843
  • Borden KLB. (2016). The eukaryotic translation initiation factor eIF4E wears a “cap” for many occasions. Translation, 4(2): e1220899.
  • Culjkovic-Kraljacic B, Fernando TM, Marullo R, Calvo-Vidal N, Verma A, Yang S, Tabbò F, Gaudiano M, Zahreddine H, Goldstein RL, Patel J, Taldone T, Chiosis G, Ladetto M, Ghione P, Machiorlatti R, Elemento O, Inghirami G, Melnick A, Borden KL*, Cerchietti L*, * Co-senior author. (2016). Combinatorial targeting of nuclear export and translation of RNA inhibits aggressive B-cell lymphomas. Blood, 127(7): 858-68.
  • Volpon L, Osborne M, Ramteke A, Sun Q, Niesman A, Chook YM, Borden KLB. (2016). Importin 8 mediates m7G cap sensitive nuclear import of the eukaryotic translation initiation factor eIF4E. Proc Natl Acad Sci U S A, 113(19): 5263-8.
  • Assouline S, Culjkovic-Kraljacic B, Bergeron J, Caplan S, Cocolakis E, Lambert C, Lau CJ, Zahreddine HA, Miller WH Jr, Borden KLB. (2015). A Phase I trial of ribavirin and low-dose cytarabine for the treatment of relapsed and refractory acute myeloid leukemia with elevated eIF4E. Haematologica, 100(1): e7-9.
  • Osborne, MJ and Borden, KLB. The eukaryotic translation initiation factor eIF4E in the nucleus: Taking the road less travelled. Immunological Reviews, (2015) Jan;263(1):210-23.
  • Borden, K.L.B. When will resistance be futile? Cancer Research, (2014) Dec 15;74(24):7175-80.
  • Borden, K.L.B. TIF90 tips the balance in rRNA synthesis, Blood  (2014) Jul 24;124(4):467-8. PMID: 25061163
  • Hiba Zahreddine, Biljana Kraljacic-Culkjovic, Patrick Gendron, Sarit Assouline, Efithia Cocolakis, Brian Leber, Julie Bergeron, Gregory Cormack, Wilson Miller Jr.,  KLB Borden. The Sonic Hedgehog factor Gli1 imparts drug resistance through inducible glucuronidation. Nature, 2014. Jul 3;511(7507):90-3.  Featured in Nature Reviews Cancer, La Presse, Radio Canada, ScienceDaily.com, Sciences Newsline Medicine, ChemFeeds, World Pharma News, Chemical Research in Toxicology, Sci-Business Exchange.
  • Ari Lazer Landon, Parameswary A Muniandy, Elin Lehrmann, Laurent Volpon, Simone Houng, Yongqing Zhang, Bojie Dai, Raymond Peroutka, Krystyna Mazan-Mamczarz, James Steinhardt, Kevin Becker, Katherine L. Borden, Ronald B.Gartenhaus.,MNKs act as a regulatory switch for eIF4E1 and eIF4E3 driven mRNA translation in DLBCL. Nature Communications, 2014 Nov 18;5:5413